L'esthétique de la sobriété : #JeSuisSerge

Je suis choqué de l’ampleur de la répression policière, contre les gilets jaunes, contre les manifestants contre la réforme des retraites et contre les 30 000 manifestant·e·s présent·e·s à Sainte-Soline le 25 Mars 2023 qui manifestaient contre les projets de méga-bassines et pendant laquelle Serge a été très grièvement blessé. J’ai été Charlie aussi en d’autres époques, et le contexte était totalement différent, je partageais le qualificatif de terroriste qui était donné aux hommes lourdement armés avec des armes de guerre. Mais je n’ai jamais projeté de travailler à Charlie hebdo, je n’en partage pas tous les traits d’humour et positionnements, alors mon « JeSuisCharlie » était surtout symbolique. JeSuisSerge est beaucoup plus charnel, je ne connais pas Serge, je ne partage probablement pas l’ensemble de ses engagements ou n’approuve pas non plus l’ensemble de ses actions. Pourtant j’aurais vraiment pu être à la place de Serge, être dans sa situation, car je projetais de me rendre à ce rassemblement. JeSuisSerge car j’aurais pu m’élancer dans les champs, joyeusement, sans armes, avec d’autres camarades de lutte, certain·e·s plus radicalisé·e·s que moi, et d’autres que je connais, que je côtoie, que j’apprécie, que je soutiens et que je ne reconnais pas comme terroriste.

A Sainte-Soline les forces de l’ordre, anciennement gardiens de la paix, ont tiré les premiers avec des grenades lacrymogènes de type GM2L, de catégorie A2 classées comme « armes à feu » et « relevant des matériels de guerre ». A Sainte-Soline les forces de l’ordre, sous commandement du Ministre de l’intérieur, ont protégé un trou vide, symbole d’une action climatique inadaptée aux enjeux actuels. L’état a été condamné pour inaction climatique, et sa réponse est la répression policière pour protéger des maladaptations et des intérêts privés, financés pour partie par de l’argent public, nos impôts. Mr Darmanin tente une diversion, vide de sens, empruntant à un langage viriliste et guerrier : « je ne cèderais pas au terrorisme intellectuel », reprenant ainsi une phrase prononcée par Jean-Marie LePen en 1989. Mr Darmanin, accusé de viol, est soutenu dans son action par Mr Macron, qui donne davantage de crédit au code d’honneur de la masculinité toxique, le fameux « d’homme à homme » plutôt qu’à la parole des femmes. C’est la java des bras d’honneur : après Éric Dupond-Moretti devant l’assemblée, Darmanin en offre un à l’intelligence et à la protection de l’eau, Macron aux femmes, aux syndicats, au dialogue social et à la rue. Mais ces bras d’honneur là sont légitimés, ces hommes blancs, riches, ne seront pas inquiétés. Imaginez que vous ou moi fassions un bras d’honneur aux CRS, à la BRAV-M, à Mr Darmanin… 2 bras d’honneur, 2 ambiances ! Et si vous êtes une femme, si vous n’êtes pas blanc, si vous êtes pauvre, et maintenant si vous êtes écolo, votre bras d’honneur sera réprimé par un tir de LBD, une grenade lacrymo, une inculpation, un emprisonnement, et encore pire pour Serge et Mickaël. En langage de politicien ça s’appelle des dommages collatéraux et tout sera fait pour que Serge et Mickaël paraissent le plus possible ultra, radicalisés, dangereux et instables. Et si bavure, un jour, est enfin reconnue, ce sera le flic qui a lancé la grenade qui sera inculpé, pas Mr Darmanin.

La charge doit être lourde à la tête de l’état, surtout quand on est orienté par autant de vide politique et avec comme boussole la protection des intérêts des très riches. Mr Macron veut pourtant laisser sa trace dans l’histoire, comme Mitterrand et sa bibliothèque, Chirac et son musée, Sarkozy et son karcher, Hollande et son « moi président ». Pour l’instant il laisse une trace mémorable : mal élu 2 fois de suite, suppression de l’ISF, répression policière massive, inaction climatique, austérité énergétique, destruction de l’hôpital public, explosion du nombre de député·e·s RN. Pourtant il a eu quelques chances qu’il s’est empressé de saboter : convention citoyenne pour le climat, « make planet great again », la cause des femmes, « plus personne ne dormira à la rue ». Il vous reste peu de temps Mr Macron avant de terminer dans les poubelles de l’histoire. Vous pourriez remonter la pente : arrêtez cette réforme des retraites, virez Darmanin, lisez les rapports du GIEC et de l’IPBES, lancez-vous dans la réforme de la démocratie avec le vote par jugement majoritaire, taxez fortement les très hauts revenus et patrimoines pour financer les immenses défis sociaux et climatiques, bref vous avez encore plein d’options ! De mon côté, j’en ai de moins en moins, il me reste à bifurquer de notre société délétère, quitte à soutenir l’action violente pour que ça change, quitte à opter pour le sabotage pour que ça change, et à soutenir toutes et tous les pas comme il faut pour que ça change. 

Je suis Serge. Je ressens de la tristesse et de la rage. Je suis et serais un terroriste intellectuel pour Mr Darmanin. Ce terrorisme-là est joyeux, il est humble, il est radicalement écologique, il est anti-capitaliste, il est le soulèvement de la terre, il est féministe décolonial, il est convivialiste, il est déviriliste, il est dévalidiste, il est transpédéguine, il est le vivant qui se défend, il est zadiste, il est paysan, il est artisan, il est vivant.

JeSuisSerge et je soutiens les soulèvements de la terre cher Mr Daramout.